La fille en quête de sons.

Lorsque la quête de soi mène à la quête de sons: petite histoire introductive.

Études en communications, expérience en publicité, je parcourais la route tracée par des balises déterminées. Une rencontre, heureux destin, m’invita à poser mes mots pour un site culturel: j’allais couvrir un festival. La flamme prit instantanément: entre musique et écriture se produisait une explosion. L’un alimentait l’autre, je touchais enfin à ma voie. Au fil des ans l’exploration: emplois, projets, tout me menait vers les médias. Web, radio, TV: j’ai tâtonné, j’ai exploré.

Et puis soudain tout a changé: il m’a fallu partir, je cherchais à me retrouver. Sur mon dos, un sac. Dans ma tête un seul désir: tracer la route par mes envies. D’avions en larmes et en grands rires j’ai décidé: ma seule balise sera la Vie.

Tout a changé, ou presque. La braise ne s’est jamais éteinte, musique et mots persistaient à danser ensemble. Mon sac au sol, prête à fixer un nouveau cap: En Quête de Sons est enfin né.

Ma principale motivation: Partager avec vous des découvertes musicalement vibrantes.
Vous faire vibrer, vous aussi.

La musique, canal d’émotions, me permet de mettre en mots l’impalpable.

L’énergie d’un public agit comme une drogue sur mes sens.
Ici les restes d’une enfance emplie de musiciens, de fumée, de corps qui se déchaînent quand se déchaîne la musique.
Aujourd’hui, ce bagage dans l’âme, je mets ma plume au service de ce qu’un rythme transporte, de ce qu’une note dénote.

La beauté d’un partage qui marque, d’autres oreilles qui entrent en transe: voilà ma plus belle récompense.

Donner aux talents une tribune, participer à leur essor: c’est la mission d’En Quête de Sons.

Leslie Merle.

 

Moi

Crédit photo: LookduJour.ca

Une réflexion sur “La fille en quête de sons.

  1. Merci Leslie, quelle belle découverte !

    Nos chemins se sont croisés en Asie 🙂 Merci pour ces belles découvertes. Je suis moi-même en train de créer ma musique. Je veux que la Vie Vibre de plein fouet dans chacun son qui sortira de moi. Que vivent les mots, que vive la musique ! Gros bisous et encore bravo !

    Valentine

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *